samedi 5 novembre 2016

parcelles, 1.

-

"modéliser" n'est pas simplifier, c'est aller à l'essentiel ; mais un essentiel qui diffère en fonction des besoins : l'agriculteur verra dans le soleil une source de vie, l'astonome une étoile, le physicien une boule d'hydrogène et d'hélium - ou une bombe en explosion permanente ...

-

Beaucoup trop de raisonnements du quotidien peuvent se résumer de la sorte :
" Si la propriété A est vraie, je suis triste, or je ne veux pas être triste, donc A n'est pas vraie."
Ainsi, pour illustrer, le raisonnement - passionné - d'une amie :
" Spinoza nous dit qu'il n'y a pas de libre arbitre. Je ne peux pas croire ça ! Bien sûr que l'homme est libre !"

-

Le nouveau-né n'est pas la création d'un couple, mais bel et bien celle de la femme. Le couple, lui ne fournit qu'un cahier des charges.

-

Structurellement, l'univers est de nature discrète, pour peu que l'on se donne la peine de regarder assez précisément. A une échelle nanoscopique, nous ne décelons plus du monde qu'un ensemble d'atomes vibrant, la chaise et les fesses ci-cises sont indiscernables. Ainsi, la notion de "continuité" mathématique, qui explique qu'une droite est un objet complet, sans aucune rupture, est tout autant un merveilleux mensonge qu'une sévère création - les mathématiques sont oeuvre humaine, le plus bel art.

-

Tout mouvement social est limité par les prétentions à l'héroïsme de ses militants : "Je veux être le chevalier blanc qui sauvera le monde, il me faut donc un ennemi démoniaque à pourfendre". Ainsi, par exemple, les mouvements écologiques se heurteront-ils toujours aux contingences de l'agriculture, leurs soldats incapables de percevoir l'humanité qui fait de son mieux chez ceux qui nous nourrissent, incapables de reconnaître l'humanité exploitée - et l'Humanité court-elle à sa perte faute d'humanité.

Le militantisme essentiel ne s'évalue pas. C'est, par exemple, le choix, simple et pourtant exténuant, de consommer juste au quoitidien - qui pèse sur la balance économique, incite les marchés. Ce n'est pas brailler contre le vent.

-

L'apparence ne s'oppose pas à l'être "véritable" caché sous notre peau. Elle est la première interface sociale, et probablement la plus radicale. Puisque nous sommes soumis à la dictature du beau, notre première responsabilité est d'en redéfinir - et de réhumaniser - les règles, de nous les réapproprier. La beauté est trop puissante pour rester entre les mains de publicitaires ...


Une écrasante majorité des cellules du corps humain se renouvellent en moins de quinze ans. Nous sommes donc, littéralement, ce que nous mangeons - avant même d'être ce que nous pensons ...

-

L'Amour n'est probablement rien de plus que l'expression humaine d'une libido universelle, c'est-à-dire de ce qui crée, maintient et met en mouvement la vie sur Terre depuis quatre milliards d'années - et il faudrait voir là un renoncement romantique ?

Amoureux, je suis l'activité volcanique et sismique qui, secouant la planète entière sortit les procaryotes du néant - je ne suis plus le ver de terre amoureux d'une étoile.

-

La vie n'est pas "belle". Elle est "beauté". Elle est notre seul point de repère. 

Bienvenue Mathilde. Tu verras, le monde est étrange, mais ça vaut la peine de s'y confronter.







mercredi 2 novembre 2016

les mathématiques d'après Gabin ...


Un élève de cinquième m'a remis quelques poèmes mathématiques. C'est bien meilleur que Eugène Guillevic. J'en partage deux avec vous :


Losange, triangle et rectangle
Tous vos angles dansent ensemble
Les parallèles partent vers le ciel
Les perpendiculaires tombent par terre.


et mon préféré :


La règle et le compas
se séparer n'y comptent pas
Equerre et rapporteur
Evitent les erreurs.


 Merci Gabin.